7 trucs et astuces pour un gigot d’agneau parfaitement réussi.

Quelques conseils pour savourer un gigot à la hauteur de vos attentes…

gigot d'agneau rôti

gigot d’agneau rôti

1/ Sortir le gigot du frigo au moins une heure avant la cuisson en le laissant à l’air libre. C’est d’ailleurs vrai pour toutes les viandes.

2/ Température: Four à environ 230°C suivant le four. A vous de juger par rapport à votre expérience. Pendant les 15 premières minutes pour bien croûter la face externe de la viande. Puis baisser la température aux environs de 200° C pour la suite.

3/ Piquer l’ail? Contrairement à la coutume, il n’est pas conseillé de piquer l’ail dans la viande. Cela nuit sensiblement à la jutosité. Il est préférable de le glisser sous la peau, ou entre les muscles. On peut aussi les laisser en chemise, entières ou écrasée au couteau, dans le fond du plat.

4/ Pour augmenter le croustillant de la peau, badigeonnez le gigot avec de l’huile d’olive ou du beurre suivant vos habitudes et goûts. Vous pouvez en profiter pour faire une marinade avec sel, poivre, thym, romarin, moutarde, menthe, sauce soja, miel etc… Laisser libre cours à votre imagination. La viande d’agneau se prête à de nombreux mariages.

5/Arroser le gigot tous les 1/4 d’heure avec son jus de cuisson, ou avec du vin (j’ai vu une recette de Jamie Oliver comme ça…). Le retourner toutes les 1/2 heures.

6/Temps de cuisson: 30 min par kilo de viande pour une viande rosée. Si vous possédez une sonde, la température à cœur doit être comprise entre 55° (limite saignant) et 60°C (presque à point).

7/Laisser reposer au moins 10 min dans le four la porte entrouverte. Je ne suis pas d’avis de le recouvrir d’alu, il perdra un peu de son croustillant. Et puis l’alu…

Si vous avez d’autres conseils,  je suis preneur ;)

 

Mustcook: Paleron d’une nuit aux agrumes

 

Paleron de boeuf

A boire et à manger

Une recette qui m’inspire. Un paleron (la recette originale nécessite de la joue…)qui cuit lentement à la cocotte au four pendant une dizaine d’heure avec des saveurs acidulées.

Cela me fait penser à une préparation que j’ai réalisé plusieurs fois récemment, le pulled pork.

Perso je rajouterai un peu d’épices à cette recette pour un peu plus de pep’s (je vois bien un morceau de cannelle, quelques grains de poivres, du cumin et du gingembre moulu)

A essayer rapidement.

Paleron d’une nuit aux agrumes, panais rôtis – A boire et à manger.

Reportage vidéo sur Hugo Desnoyer, boucher star

Dimanche soir, TF1 a proposé lors de l’émission Sept à Huit, une rediffusion d’un reportage sur Hugo Desnoyer, un des boucher les plus célèbres de France. Le personnage est attachant, c’est un digne fer de lance de la profession. Et il abat ses bêtes à l’abattoir de Confolens , où j’ai également quelques habitudes…
Si vous ne l’avez jamais vu, et que vous avez 20 min à tuer, ça vaut le coup d’oeil.